Mode avancé : Lancer une instance avec Cockpit

Depuis Cockpit, vous pouvez lancer une instance dans le Cloud public ou dans un Virtual Private Cloud (VPC).

Le Mode avancé et le Mode expert vous permettent tous deux de personnaliser les réglages de vos instances. Le Mode avancé propose des options supplémentaires comme la possibilité d’attacher des volumes ou une EIP au lancement de l’instance. En revanche, le Mode expert vous permet de lancer plus d’une instance à la fois.

Ouvrir la fenêtre Créer une instance

  1. Cliquez sur Calcul > Instances

  2. Cliquez sur Créer une instance > Mode avancé.
    La fenêtre CRÉER UNE INSTANCE apparaît.

Configurer votre instance

Spécifier le nom

  1. Dans le champ Nom de l’instance, tapez un nom pour votre instance.

    Ce nom doit contenir entre 1 et 255 caractères ASCII imprimables.

    Ce nom est utilisé comme tag associé à votre instance.

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran Cloud public/VPC apparaît.

Choisir le Cloud public ou un VPC

  1. Si vous voulez lancer votre instance dans le Cloud public, laissez la case Cloud public cochée.

  2. Si vous voulez lancer votre instance dans un VPC :

    1. Décochez la case Cloud public.

    2. Sélectionnez un VPC.

    3. Sélectionnez un des subnets du VPC.

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran AZ apparaît.

Choisir une AZ

  1. Sélectionnez l’AZ dans laquelle vous voulez lancer votre instance.

    Cette liste dépend du choix effectué dans l’écran Cloud public/VPC. Si vous avez choisi un VPC et un subnet, seule l’AZ du subnet choisi est affichée.

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’une OMI apparaît.

Choisir une OMI

  1. Sélectionnez une OMI pour votre instance.

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’un type d’instance apparaît.

Choisir un type d’instance

  1. Spécifiez les attributs suivants pour votre instance :

    • CPU : La génération du processeur.

    • Performance : L’indicateur de performance. Pour en savoir plus, voir FAQ évolution de l’offre Cloud de 3DS OUTSCALE.

    • Cœur(s) : Le nombre de vCores, jusqu’à 78.

    • Mémoire (Gio) : La quantité de mémoire, jusqu’à 1039 Gio.

    Pour en savoir plus sur les types d’instances, voir Types d’instances.

    Pour fonctionner correctement, les instances Windows nécessitent au moins un processeur de génération v3, 2 vCores et 4 Gio de mémoire.

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’un security group apparaît.

Choisir un security group

  1. Sélectionnez un security group pour votre instance.

    Cette liste dépend du choix effectué dans l’écran Public/Private Cloud. Si vous avez choisi un VPC, seuls les security group du VPC sélectionné sont affichés.

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’une keypair apparaît.

Choisir une keypair

  1. Si vous voulez attribuer une keypair existante à votre instance, sélectionnez la dans la liste.

    Si vous avez défini une keypair par défaut dans la page Paramètres de Cockpit, celle-ci est filtrée dans la liste des keypairs.

  2. Si vous voulez attribuer une nouvelle keypair, utilisez le bouton Créer.

    Si vous créez une keypair, vous êtes invité à télécharger un fichier contenant la clé privée de la keypair. Sauvegardez ce fichier avec soin, car il est nécessaire pour vous connecter à votre instance. 3DS OUTSCALE ne peut fournir aucune copie en cas de perte

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de Confirmation apparaît.

Spécifier les options

  1. (optionnel) Dans l’onglet Options générales, spécifiez les options pour votre instance :

    • Empêcher de terminer l’instance : Si paramétré sur true, l’instance ne peut pas être supprimée à moins que vous ne désactiviez cette option au préalable. Pour en savoir plus, voir Modifier un attribut d’une instance.

    • Lancer l’instance sur du matériel non partagé : Si paramétré sur true, l’instance est une instance dédiée. Pour en savoir plus, voir À propos des instances.

    • Autoriser la connexion administrateur : Si paramétré sur true, une règle est ajoutée au security group de l’instance pour autoriser la connexion SSH (s’il s’agit d’une instance Linux) ou la connexion RDP (s’il s’agit d’une instance Windows) pour votre IP actuelle.

  2. (optionnel) Dans l’onglet Volumes, ajoutez un ou plusieurs volumes à votre instance :

    1. Sélectionnez le type de volume (standard, io1 ou gp2) et un nom de périphérique.

    2. Cliquez sur pour ajouter le volume.

    3. Tapez la taille et le nombre d’IOPS.

      Pour en savoir plus, voir À propos des volumes.

  3. (optionnel, VPC uniquement) Dans l’onglet VPC, tapez une IP privée pour l’instance.

    Dans le Cloud public, vous ne pouvez pas définir l’IP privée de votre instance.

  4. (optionnel) Dans l’onglet IP externe, sélectionnez une IP externe à associer à l’instance.

  5. (optionnel) Dans l’onglet User data, tapez des user data pour l’instance.
    Pour en savoir plus, voir Configurer une instance avec les user data et les tags OUTSCALE.

    Cockpit encode ensuite ces user data en Base64. La taille des user data encodées en Base64 ne doit pas dépasser 500 kibioctets (Kio).

  6. (optionnel) Dans l’onglet Comportement à la coupure, sélectionnez une des valeurs suivantes :

    • Arrêter : Lorsque vous coupez l’instance, celle-ci s’arrête.

    • Terminer : Lorsque vous coupez l’instance, celle-ci s’arrête et est terminée.

    • Redémarrer : Lorsque vous coupez l’instance, celle-ci s’arrête et redémarre automatiquement.

  7. Cliquez sur Suivant.
    L’écran Confirmation apparaît.