Mode expert : Lancer des instances avec Cockpit

Depuis Cockpit, vous pouvez lancer une ou plusieurs instances personnalisées dans le Cloud public ou dans un Virtual Private Cloud (VPC).

Les Modes basique, avancé et expert vous permettent de définir différents attributs des instances. Néanmoins, seul le Mode expert vous permet de lancer plusieurs instances dans une même requête de lancement. Ces instances sont groupées dans une même réservation.

Lancer des instances avec Cockpit v1

Ouvrir la fenêtre Créer une instance

  1. Cliquez sur Calcul > Instances.

  2. Cliquez sur Créer une instance > Mode expert.
    La fenêtre CRÉER UNE INSTANCE apparaît.

    Vous pouvez également cliquer sur l’OMI à partir de laquelle vous voulez lancer des instances dans la page Outscale machine images puis cliquer sur Créer une instance . La fenêtre CRÉER UNE INSTANCE apparaît avec l’OMI sélectionnée.

Configurer votre instance

Choisir un nom, une option d’allocation et un comportement d’arrêt

  1. (optionnel) Dans le champ Nom de l’instance, tapez un nom pour votre instance.

    Ce nom doit contenir entre 1 et 255 caractères ASCII imprimables.

    Ce nom est utilisé comme tag associé à votre instance.

  2. (optionnel) Cochez la case Allocation pour lancer des instances dédiées.
    Pour en savoir plus, voir À propos des instances.

  3. (optionnel) Dans la liste Comportement à la coupure, sélectionnez une des valeurs suivantes :

    • Arrêter : Lorsque vous coupez les instances, elles s’arrêtent.

    • Terminer : Lorsque vous coupez les instances, elles s’arrêtent puis sont terminées.

    • Redémarrer : Lorsque vous coupez les instances, elles s’arrêtent puis redémarrent automatiquement.

  4. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’une OMI apparaît.

Choisir une OMI

  1. Sélectionnez une OMI pour vos instances.

    Vous pouvez filtrer les OMI publiées sur la Marketplace OUTSCALE en activant le filtre Marketplace ON. Pour en savoir plus, voir Gérer des OMI sur la Marketplace OUTSCALE.

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’un type d’instance apparaît.

Choisir un type d’instance et le nombre d’instances

  1. Dans la section Type d’instance Outscale, spécifiez les attributs suivants pour vos instances :

    • CPU : La génération du processeur.

    • Performance : L’indicateur de performance.

      • Performance highest : Capacité de calcul maximum sur tous les vCPU de l’instance. Cette valeur est idéale pour les applications de calcul intensif demandant des performances stables durant le cycle de vie de l’instance.

      • Performance high : Haute capacité de calcul sur tous les vCPU de l’instance. Cette valeur s’applique à la plupart des cas et offre des performances variables dans le temps.

      • Performance medium : Performance à variation significative sur tous les vCPU de l’instance. Cette valeur ne garantit pas des performances constantes, mais est idéale pour les machines à faible demande CPU.

    • Cœur(s) : Le nombre de vCores, jusqu’à 78.

    • Mémoire (Gio) : La quantité de mémoire, jusqu’à 1039 Gio.

    Pour en savoir plus sur les types d’instances, voir Types d’instances.

    Pour fonctionner correctement, les instances Windows nécessitent au moins un processeur de génération v3, 2 vCores et 4 Gio de mémoire.

  2. Dans la section Nombre d’instances, spécifiez combien d’instances vous voulez lancer.

    Vous pouvez lancer jusqu’à 20 instances simultanément.

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran VPC apparaît.

Choisir entre le Cloud public, un VPC et une AZ

  1. Si vous voulez lancer des instances dans le Cloud public :

    1. Laissez la case Aucun VPC cochée.

    2. Sélectionnez l’AZ dans laquelle vous voulez lancer vos instances.

      Dans le Cloud public, vous ne pouvez pas définir l’IP privée de vos instances.

  2. Si vous voulez lancer des instances dans un VPC :

    1. Sélectionnez un VPC.

    2. Sélectionnez un des subnets du VPC.

    3. (optionnel) Dans le champ IP privée, si vous lancez une seule instance, tapez l’IP privée de l’instance.

      L’IP privée doit être incluse dans la plage d’IP du subnet.

      Lorsque vous lancez des instances dans un VPC avec le Mode expert :

      • Seule l’AZ du subnet choisi est affichée.

      • Des flexible network interfaces (FNI) sont automatiquement créées et attachées aux instances.

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’un security group apparaît.

Choisir des security groups

  1. Si vous voulez associer un ou plusieurs security groups existants aux instances, sélectionnez-les dans la liste.

    Cette liste dépend du choix effectué dans l’écran Public/Private Cloud. Si vous avez sélectionné un VPC, seuls les security groups du VPC choisi sont affichés.

  2. Pour créer un nouveau security group à associer aux instances :

    1. Dans le champ Nom de la section Nouveau security group, tapez un nom pour le security group.

    2. Dans le champ Description, tapez sa description.

      • Le nom doit être unique dans votre compte pour le Cloud public ou pour chaque VPC.

      • Le nom du security group ne doit pas commencer par sg-.

      • Chaque nom et description peut contenir entre 1 et 255 caractères. Les caractères autorisés sont a-z, A-Z, 0-9, l’espace et _.-:/()#,@[]+=&;\{}!$*.

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’une keypair apparaît.

    Si vous ne choisissez aucun security group, le security group par défaut du compte ou du VPC est associé aux instances.

Choisir une keypair

  1. Si vous voulez attribuer une keypair existante à vos instances, sélectionnez-la dans la liste.

    Si vous avez défini une keypair par défaut dans la page Paramètres de Cockpit, celle-ci est présélectionnée.

  2. Si vous voulez créer une nouvelle keypair à attribuer à vos instances, tapez un nom pour la keypair dans le champ Nom de la section Nouvelle keypair.

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran User data apparaît.

    En Mode expert, vous pouvez lancer une instance sans y associer de keypair. Cependant, toutes les OMI officielles utilisent des keypairs comme système d’authentification. Si vous voulez accéder à une instance lancée à partir d’une OMI officielle, vous devez donc y associer une keypair pendant cette étape ou plus tard. Pour associer une keypair plus tard, voir Modifier un attribut d’une instance.

Spécifier des user data

  1. (optionnel) Tapez des user data pour les instances dans le champ User data.
    Pour en savoir plus, voir Configurer une instance avec les user data et les tags OUTSCALE.

    Cockpit encode ensuite ces user data en Base64. La taille des user data encodées en Base64 ne doit pas dépasser 500 kibioctets (Kio).

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran Récapitulatif apparaît.

Confirmer le lancement des instances

  1. Vérifiez l’ensemble des paramètres des instances.

  2. Cliquez sur Créer pour valider.
    Les instances sont lancées.

    Si vous avez créé une keypair, vous êtes invité à télécharger un fichier contenant la clé privée de la keypair. Sauvegardez ce fichier avec soin, car il est nécessaire pour vous connecter à vos instances. 3DS OUTSCALE ne peut fournir aucune copie en cas de perte.

Lancer des VM avec Cockpit v2-beta

Ouvrir la fenêtre Créer une VM

Dans le dashboard VM, cliquez sur IconAddFull Créer des VMs.
La fenêtre CRÉER DES VMs - MODE EXPERT apparaît.

Configurer votre VM

Choisir un nom, une option d’allocation et un comportement d’arrêt

  1. (optionnel) Dans le champ Nom de la VM, tapez un nom pour votre VM.

    Ce nom doit contenir entre 1 et 255 caractères ASCII imprimables.

    Ce nom est utilisé comme tag associé à votre instance.

  2. (optionnel) Cochez la case Dédiée pour lancer des VM dédiées.
    Pour en savoir plus, voir À propos des instances.

  3. (optionnel) Dans la liste Comportement à la coupure, sélectionnez une des valeurs suivantes :

    • Arrêter : Lorsque vous coupez les VM, elles s’arrêtent.

    • Supprimer : Lorsque vous coupez les VM, elles s’arrêtent puis sont supprimées.

    • Redémarrer : Lorsque vous coupez les VM, elles s’arrêtent puis redémarrent automatiquement.

  4. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’une image apparaît.

Choisir une image

  1. Sélectionnez une image pour vos VM.

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection du type de VM apparaît.

Choisir un type de VM et le nombre de VM

  1. Spécifiez les attributs suivants pour vos VM :

    • Génération du CPU : La génération du processeur.

    • Performance : L’indicateur de performance.

      • Très haute : Capacité de calcul maximum sur tous les vCPU de la VM. Cette valeur est idéale pour les applications de calcul intensif demandant des performances stables durant le cycle de vie de la VM.

      • Haute : Haute capacité de calcul sur tous les vCPU de la VM. Cette valeur s’applique à la plupart des cas et offre des performances variables dans le temps.

      • Moyenne : Performance à variation significative sur tous les vCPU de la VM. Cette valeur ne garantit pas des performances constantes, mais est idéale pour les machines à faible demande CPU.

    • Cœur(s) : Le nombre de vCores, jusqu’à 78.

    • Mémoire (Gio) : La quantité de mémoire, jusqu’à 1039 Gio.

    Pour en savoir plus sur les types de VM, voir Types d’instances.

    Pour fonctionner correctement, les instances Windows nécessitent au moins un processeur de génération v3, 2 vCores et 4 Gio de mémoire.

  2. Spécifiez combien de VM vous voulez lancer.

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran Net apparaît.

Choisir entre le Cloud public, un Net et une sous-région

  1. Si vous voulez lancer des VM dans le Cloud public :

    1. Laissez Cloud public activé.

    2. Sélectionnez la sous-région dans laquelle vous voulez lancer vos VM.

      Dans le Cloud public, vous ne pouvez pas définir l’IP privée de vos VM.

  2. Si vous voulez lancer des VM dans un Net :

    1. Désactivez Cloud public.

    2. Sélectionnez un de vos subnets dans la liste Subnet.

    3. (optionnel) Dans le champ IP privée, si vous lancez une seule VM, tapez l’IP privée de la VM.

      Lorsque vous lancez des VM dans un Net avec le Mode expert :

      • Seule la sous-région du Subnet choisi est affichée.

      • Des Network interface cards (NIC) sont automatiquement créées et attachées aux VM.

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’un volume système apparaît.

Choisir un volume système

  1. Si vous voulez que vos VM utilisent un volume système par défaut :

    1. Sélectionnez Poursuivre avec un volume système par défaut.

    2. (optionnel) Dans le champ Nom du volume, tapez un nom pour votre volume système.

  2. Si vous voulez personnaliser le volume système de vos VM :

    1. Sélectionnez Personnaliser le volume système.

    2. (optionnel) Dans le champ Nom du volume, tapez un nom pour votre volume système.

    3. Sélectionnez une des valeurs suivantes dans la liste Volume Type :

      • standard pour un volume Magnetic

      • gp2 pour un volume Performance

      • io1 pour un volume Enterprise

        Si vous sélectionnez io1, vous devez définir le nombre d’IOPS dont vous avez besoin.

    4. Dans le champ Taille du volume, spécifiez la taille du volume (en Gio).

  3. Cliquez sur Suivant.
    L’écran Security group apparaît.

Choisir des security groups

  1. Si vous voulez associer un security group par défaut à vos VM, sélectionnez Poursuivre avec un security group par défaut.

  2. Si vous voulez associer un ou plusieurs security groups existants à vos VM, sélectionnez Sélectionner un ou plusieurs security groups existant et sélectionnez-les dans la liste qui apparaît.

    Cette liste dépend du choix effectué dans l’écran Public/Net. Si vous avez sélectionné un Net, seuls les security groups du Net choisi sont affichés.

  3. Si vous voulez associer un nouveau security group à vos VM, sélectionnez Créer un nouveau security group :

    1. Dans le champ Nom, tapez un nom pour le security group.

    2. Dans le champ Description, tapez sa description.

      • Le nom doit être unique dans votre compte pour le Cloud public ou pour chaque VPC.

      • Le nom du security group ne doit pas commencer par sg-.

      • Chaque nom et description peut contenir entre 1 et 255 caractères. Les caractères autorisés sont a-z, A-Z, 0-9, l’espace et _.-:/()#,@[]+=&;\{}!$*.

  4. Cliquez sur Suivant.
    L’écran de sélection d’une keypair apparaît.

Choisir une keypair

  1. Si vous voulez attribuer une keypair existante à vos instances, sélectionnez-la dans la liste.

  2. Si vous voulez créer une nouvelle keypair à attribuer à vos instances, sélectionnez Créer une nouvelle keypair :

    1. Dans le champ Nom de la keypair, tapez un nom pour la keypair.

    2. Cliquez Créer et télécharger la keypair.

      Sauvegardez ce document avec précaution, car vous aurez besoin de son contenu à chaque connexion à vos ressources. Il ne peut pas être récupéré auprès de 3DS OUTSCALE en cas de perte.

  3. Si vous ne voulez pas attribuer une keypair à vos VM, sélectionnez Poursuivre sans keypair.

    En Mode expert, vous pouvez lancer une VM sans y associer de keypair. Cependant, toutes les images officielles utilisent des keypairs comme système d’authentification. Si vous voulez accéder à une VM lancée à partir d’une image officielle, vous devez donc y associer une keypair pendant cette étape ou plus tard. Pour associer une keypair plus tard, voir Modifier un attribut d’une instance.

  4. Cliquez sur Suivant.
    L’écran User data apparaît.

Spécifier des user data

  1. (optionnel) Tapez des user data pour les instances dans le champ User data.
    Pour en savoir plus, voir Configurer une instance avec les user data et les tags OUTSCALE.

    Cockpit encode ensuite ces user data en Base64. La taille des user data encodées en Base64 ne doit pas dépasser 500 kibioctets (Kio).

  2. Cliquez sur Suivant.
    L’écran Récapitulatif apparaît.