Activer la virtualisation imbriquée

En activant la virtualisation imbriquée, vous pouvez lancer des instances au sein d’autres instances. Cette option est disponible uniquement pour les instances dédiées.

Ce guide technique explique comment activer et utiliser la virtualisation imbriquée sur Rocky Linux, Windows 10, et Windows Server 2019.

Activer la virtualisation imbriquée sur Linux

  1. Créez une instance dédiée, en utilisant par exemple les paramètres suivants :

    $ osc-cli api CreateVms \
        --profile "default" \
        --VmType "tinav4.c16r32p2" \
        --ImageId "ami-e58ac287" \
        --KeypairName "MyKeyPair" \
        --NestedVirtualization True \
        --Placement '{"Tenancy": "dedicated"}'
        --BlockDeviceMappings '[
          {
            "Bsu": {"VolumeSize": 50}, "DeviceName": "/dev/sda1"
          }
        ]'

    Cette commande contient les attributs suivants que vous devez spécifier :

    • (optionnel) profile : Le profil nommé que vous voulez utiliser, créé pendant la configuration d’OSC CLI. Pour en savoir plus, voir Installer et configurer OSC CLI.

    • VmType : Le type de l’instance.

    • ImageId : L’ID de l’OMI utilisée pour lancer l’instance. Pour en savoir plus, voir Référence des OMI officielles.

    • KeypairName : Le nom de votre keypair.

    • NestedVirtualization : Doit être paramétré sur true pour activer la virtualisation imbriquée.

    • Placement : Le placement de l’instance. Doit être paramétré sur dedicated. Pour en savoir plus, voir À propos des instances > Allocation des instances.

    • BlockDeviceMappings : Un ou plusieurs block device mappings pour l’instance. Pour en savoir plus, voir Définir des block device mappings.

      Assurez-vous que votre instance hôte possède suffisamment de mémoire et de cœurs pour lancer des instances imbriquées.

  2. Accédez à votre instance. Pour en savoir plus, voir Accéder à une instance Linux depuis un OS Linux ou Mac.

  3. Exécutez la commande suivante pour mettre à jour les paquets existants :

    $ sudo dnf update
  4. (optionnel) Assurez-vous que la virtualisation imbriquée est activée :

    $ cat /proc/cpuinfo | egrep "vmx|svm"

    Vous devez obtenir vmx ou svm dans le résultat, selon si votre instance possède un CPU Intel ou AMD.

  5. Installez les paquets nécessaires :

    $ sudo dnf install @virt virt-top libguestfs-tools virt-install
  6. Démarrez et activez le démon libvirtd :

    $ sudo systemctl enable --now libvirtd
  7. Téléchargez l’image Linux que vous voulez lancer.
    Dans cet exemple, on télécharge Debian 11 :

    $ curl -O https://cdimage.debian.org/debian-cd/current/amd64/iso-dvd/debian-11.5.0-amd64-DVD-1.iso

    Les instances imbriquées ne peuvent être basées que sur des images extérieures (fichiers .iso), non sur des images machines OUTSCALE (OMI).

  8. Assurez-vous que QEMU peut accéder à vos fichiers et les lire :

    $ sudo cp /home/outscale/debian-11.5.0-amd64-DVD-1.iso /var/lib/libvirt/images/debian-11.5.0-amd64-DVD-1.iso
  9. Créez un disque dur virtuel :

    $ sudo qemu-img create -f qcow2 /var/lib/libvirt/images/debian.qcow2 30G

    Cette commande contient les attributs suivants que vous devez spécifier :

    • debian : Le nom du disque dur virtuel que vous voulez créer.

    • 30 : L’espace que vous voulez attribuer au disque dur virtuel.

  10. Créez une instance au sein de votre instance :

    $ sudo virt-install \
        --virt-type kvm \
        --name Debian11 \
        --ram 2024 \
        --disk /var/lib/libvirt/images/debian.qcow2 \
        --network network=default \
        --graphics vnc,listen=0.0.0.0 \
        --noautoconsole \
        --os-type=linux \
        --os-variant=generic \
        --cdrom=/var/lib/libvirt/images/debian-11.5.0-amd64-DVD-1.iso

    Cette commande contient les attributs suivants que vous devez spécifier :

    • name : Le nom que vous voulez donner à votre instance

    • ram : La quantité de mémoire que vous voulez attribuer à votre instance, en mégaoctets (Mo)

    • disk : Le chemin du disque dur virtuel créé

    • cd-rom : Le chemin du fichier ISO que vous voulez utiliser pour installer l’instance

  • Exécutez la commande suivante pour lister toutes les instances en cours et arrêtées :

    $ sudo virsh list --all
  • Vous pouvez désormais utiliser SSH pour vous connecter à l’instance imbriquée.

Activer la virtualisation imbriquée sur Windows 10

  1. Créez une instance dédiée, en utilisant par exemple les paramètres suivants :

    $ osc-cli api CreateVms \
        --profile "default" \
        --VmType "tinav4.c16r32p2" \
        --ImageId "ami-dd45b6b2" \
        --KeypairName "MyKeyPair" \
        --NestedVirtualization True \
        --Placement '{"Tenancy": "dedicated"}'

    Cette commande contient les attributs suivants que vous devez spécifier :

    • (optionnel) profile : Le profil nommé que vous voulez utiliser, créé pendant la configuration d’OSC CLI. Pour en savoir plus, voir Installer et configurer OSC CLI.

    • VmType : Le type de l’instance.

    • ImageId : L’ID de l’OMI utilisée pour lancer l’instance. Pour en savoir plus, voir Référence des OMI officielles.

    • KeypairName : Le nom de votre keypair.

    • NestedVirtualization : Doit être paramétré sur true pour activer la virtualisation imbriquée.

    • Placement : Le placement de l’instance. Doit être paramétré sur dedicated. Pour en savoir plus, voir À propos des instances > Allocation des instances.

      Assurez-vous que votre instance hôte possède suffisamment de mémoire, de cœurs, et d’espace de stockage pour lancer des instances imbriquées.

  2. Accédez à votre instance. Pour en savoir plus, voir Accéder à une instance Windows.

  3. Cliquez sur le menu Démarrer, tapez Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows et ouvrez-le.

  4. La boîte de dialogue Fonctionnalités de Windows s’ouvre.
    Assurez-vous que Hyper-V et ses sous-dossiers sont sélectionnés.

  5. Cliquez sur Ok.
    Redémarrez votre instance lorsque vous y êtes invité.

  6. Ouvrez Gestionnaire Hyper-V depuis le menu Démarrer.

  7. Sélectionnez le nom de votre appareil.

  8. Cliquez sur New puis Virtual Machine dans le menu d’actions à droite.

    Vous pouvez également cliquer sur Quick Create et sélectionner une image parmi les systèmes d’exploitation disponibles.

  9. Tapez un nom pour votre instance.
    Cliquez sur Next.

  10. Sélectionnez Generation 1.
    Cliquez sur Next.

  11. Assurez-vous d’allouer au moins 4096 Mo de mémoire de démarrage.
    Cliquez sur Next.

  12. (optionnel) Sélectionnez une carte réseau.
    Cliquez sur Next.

  13. Sélectionnez Create a virtual hard disk. Assurez-vous que la taille est inférieure à 400 Go.
    Cliquez sur Next.

  14. Sélectionnez Install an operating system from a bootable CD/DVD-ROM > Image file (.iso):, et importez l’image du système d’exploitation que vous voulez lancer.

  15. Sélectionnez Next puis Finish.

  16. Faites un clic droit sur l’instance que vous venez de créer et sélectionnez Start.
    Répétez l’opération puis sélectionnez Connect.

Enabling Nested Virtualization on Windows Server 2019

  1. Créez une instance dédiée, en utilisant par exemple les paramètres suivants :

    $ osc-cli api CreateVms \
        --profile "default" \
        --VmType "tinav4.c16r32p2" \
        --ImageId "ami-f4901add" \
        --KeypairName "MyKeyPair" \
        --NestedVirtualization True \
        --Placement '{"Tenancy": "dedicated"}'

    Cette commande contient les attributs suivants que vous devez spécifier :

    • (optionnel) profile : Le profil nommé que vous voulez utiliser, créé pendant la configuration d’OSC CLI. Pour en savoir plus, voir Installer et configurer OSC CLI.

    • VmType : Le type de l’instance.

    • ImageId : L’ID de l’OMI utilisée pour lancer l’instance. Pour en savoir plus, voir Référence des OMI officielles.

    • KeypairName : Le nom de votre keypair.

    • NestedVirtualization : Doit être paramétré sur true pour activer la virtualisation imbriquée.

    • Placement : Le placement de l’instance. Doit être paramétré sur dedicated. Pour en savoir plus, voir À propos des instances > Allocation des instances.

      Assurez-vous que votre instance hôte possède suffisamment de mémoire, de cœurs, et d’espace de stockage pour lancer des instances imbriquées.

  2. Accédez à votre instance. Pour en savoir plus, voir Accéder à une instance Windows.

  3. Cherchez Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows depuis le menu Démarrer et ouvrez-le.

  4. La fenêtre Assistant Ajout de rôles et de fonctionnalités s’ouvre.

  5. Sélectionnez le type d’installation que vous préférez.
    Cliquez sur Suivant.

  6. Sélectionnez l’emplacement d’installation des rôles et des fonctionnalités.
    Cliquez sur Suivant.

  7. Assurez-vous que Hyper-V est sélectionné.
    Une fenêtre s’ouvre, assurez-vous que Inclure les outils de gestion (si applicable) est sélectionné.

  8. Cliquez sur Ajouter des fonctionnalités.

  9. Continuez l’installation.

  10. Redémarrez votre instance.

  11. Ouvrez Gestionnaire Hyper-V depuis le menu Démarrer.

  12. Sélectionnez le nom de votre appareil.

  13. Cliquez sur Nouveau puis Ordinateur virtuel dans le menu d’actions à droite.

    Vous pouvez également cliquer sur Quick Create et sélectionner une image parmi les systèmes d’exploitation disponibles.

  14. Tapez un nom pour votre instance.
    Cliquez sur Suivant.

  15. Sélectionnez Génération 1.
    Cliquez sur Suivant.

  16. Assurez-vous d’allouer au moins 4096 Mo de mémoire de démarrage.
    Cliquez sur Suivant.

  17. (optionnel) Sélectionnez une carte réseau.
    Cliquez sur Suivant.

  18. Sélectionnez Créer un disque dur virtuel. Assurez-vous que la taille est inférieure à 400 Go.
    Cliquez sur Suivant.

  19. Sélectionnez Installer un système d’exploitation à partir d’un CD/DVD-ROM de démarrage > Fichier image (.iso):, et importez l’image du système d’exploitation que vous voulez lancer.

  20. Sélectionnez Suivant puis Terminer.

  21. Faites un clic droit sur l’instance que vous venez de créer et sélectionnez Démarrer.
    Répétez l’opération puis sélectionnez Connecter.

Pages connexes